Célèbre ingrédient de cuisine, le piment existe en une multitude de variétés. On en a besoin dans les plats pour apporter un peu de piquant ou pour améliorer le goût. Justement à propos du piquant, c’est en fonction de son intensité qu’on différencie les variétés de piments. Pour connaître celles qui conviennent à vos sensibilités gustatives, vous devez tenir compte des indications de l’échelle de Scoville.

Les plus doux

Les piments les plus doux se situent de 0 à 3 sur l’échelle de Scoville. Le poivron par exemple se trouve au niveau 0, ce qui signifie qu’il ne pique pas ou très peu. Certains piments sont au niveau 1, c’est-à-dire qu’ils sont doux, quand d’autres sont logés au stade 2, ce qui veut dire qu’ils sont chaleureux. Au niveau 1 à 2, on estime que le condiment est doux à chaleureux et au niveau 1 à 3, on considère qu’il est plutôt doux à relevé.

Les moyennement piquants

Certains piments sont moyennement piquants, car étant plus ou moins épicés. Selon l’échelle de Scoville, ceux du niveau 2 à 4 sont chaleureux à chaud tandis que les produits se situant de 3 à 4 sont relevés à chaud. Pour leur part, les piments de niveau 4 sont chauds pendant que ceux de 3 à 5 sont relevés à forts.

Les intermédiaires

Les piments de cette catégorie ont un piquant élevé. Il y a les variétés situées de 4 à 5 qui sont chaudes à fortes alors que celles de 4 à 6 sont chaudes à ardentes. Quant aux piments de niveau 5, ils sont simplement forts.

Les puissants

Il s’agit ici des piments au piquant très élevé. L’Espelette est un piment basque faisant bel et bien partie des puissants. Par exemple, les spécimens de niveau 8 sont torrides, les 9 sont volcaniques et les plus à craindre sont les piments de niveau 10 dits d’explosifs.